Le Port de Dunkerque, en France, ouvre une nouvelle ligne maritime qui bénéficiera aux producteurs colombiens.

Une délégation française composée de représentants du port de Dunkerque s’est déplacée en Colombie afin de présenter aux exportateurs et producteurs colombiens la ligne maritime la plus rapide du marché entre l’Amérique latine et le Nord de l’Europe.

 

La présence du port de Dunkerque en Colombie

Depuis quatre ans, le Port de Dunkerque réalise des actions de prospection en Colombie dans le but de renforcer les relations commerciales avec le pays. Il s’agit du premier port de l’industrie fruitière, agricole et alimentaire française. Il se place au premier rang des importations de fruits et légumes par conteneur, avec un flux annuel de 4,2 millions de tonnes de marchandises agroalimentaires. Il détient une position stratégique sur la Mer du Nord, à proximité de ses voisins européens et forme, avec les ports de Calais et Boulogne, le premier cluster français. Le Port collabore étroitement avec la région Hauts-de-France, spécialisée dans le domaine de l’agriculture. Il possède également une organisation sociale unique.

La prospection commerciale du Port en Colombie est motivée par deux objectifs principaux. Ce dernier désire tout d’abord, renforcer sa position dans la région nord-européenne afin d’optimiser les flux de marchandises, et en particulier, des produits agricoles à destination de France. Il souhaite également développer les investissements, le site présentant une surface libre de 3'000 hectares. Le Port de Dunkerque dispose de deux zones libres d’administration d’en moyenne 150 hectares chacune, l’une étant dédiée à l’industrie, et l’autre à la logistique. Il fait ainsi partie des 12 sites français les plus compétitifs du point de vue de la capacité à accueillir des projets industriels et logistiques.

L’engagement environnemental du port est particulièrement marqué, s’agissant de la première plateforme énergétique d’Europe. Le port est concerné par le programme « port propre » et des activités éoliennes off-shore sont en cours de développement.

De droite à gauche : Yvan GOMEL (Développement commercial international) ; François LAVALLÉE (Chef de délégation, Président de la CCI Littoral Hauts-de-France, Administrateur du Port de Dunkerque) ; Daniel DESCHODT (Directeur commercial du Port de Dunkerque) ; Marc RIONDEL (Directeur général du Terminal des Flandres) ; Dominique LAMMIN (Relations publiques).

 

 

Les promesses de la nouvelle ligne maritime

 

Actuellement, 5% des exportations colombiennes arrivent à Dunkerque. D’ici les deux prochaines années, le Port aimerait doubler ce chiffre. L’ouverture d’une nouvelle ligne reliant Carthagène, Santa Marta, Turbo, Barranquilla à Dunkerque s’inscrit dans cet objectif.

Cette ligne maritime représente une alternative intéressante pour les producteurs et les exportateurs de fruits colombiens, qui passent principalement par le port de Rotterdam pour faire entrer leurs produits en Europe. À cet égard, le Port de Dunkerque propose à la fois de mettre en avant l’origine des produits colombiens auprès du consommateur final, et d’améliorer la qualité des produits frais avec des temps de transports performants.

Avec une durée totale de transit maritime avec la ligne du Groupe CMA-CGM entre Carthagène et Dunkerque de 13 jours, un temps moyen de contrôle douanier de 1 minute et 20 secondes et une durée moyenne de déchargement de 2 heures à Dunkerque, la nouvelle ligne maritime promet des économies de temps et de coûts. De même, le port de Dunkerque possède un avantage par rapport au transit routier à destination de Rungis, premier marché européen de produits alimentaires, situé à Paris. Par comparaison avec le port de Rotterdam, la réduction du temps de transport est estimée entre 24h et 36h et les coûts seraient diminués de 500 à 700 euros, grâce au traitement logistique, à la réduction du coût du transport terrestre et à l’absence d’écotaxe sur les poids lourds.

Les ports colombiens concernés par l’ouverture commerciale sont Carthagène, Santa Marta, Barranquilla et l’actuel port de Turbo. La durée de transport de Santa Marta à Dunkerque est de 12 jours et celle de Turbo à Dunkerque est de 14 jours. Depuis Turbo et Santa Marta uniquement, CMA CGM estime que 200 à 500 conteneurs sortiront par semaine, ce qui représente environ 8’000 tonnes de marchandises. Par ailleurs, le port de Dunkerque n’exclut pas l’ouverture d’une ligne maritime sur la façade Pacifique du pays dans les prochaines années, s’il existe une demande sur le marché des exportations colombiennes. La nouvelle ligne maritime mise avant tout sur la mutualisation des transports, permettant aux petits exportateurs de se rassembler pour acheter le fret et la logistique ensemble, renforçant ainsi leur pouvoir de négociation.

C’est aussi grâce au développement de ses partenariats, entre autres avec les sociétés de transport maritime CMA CGM et Marfret, que le port de Dunkerque compte garantir la qualité de son service. CMA CGM a récemment lancé le NIS (Networking Intermediation Service), une plateforme digitale qui effectue de la mise en relation de clients, qu’ils soient importateurs ou exportateurs, pour permettre à ces derniers d’accéder à de nouveaux marchés à moindre cout et sans risque ( http://www.cma-cgm.com/services/networking-services ).

 

 

Le secteur fruitier, un atout de la Colombie

 

Dunkerque étant un port spécialisé dans la chaine du froid, il dispose de la logistique nécessaire à la gestion de produits frais, tels que les fruits. Son intérêt s’est naturellement tourné vers la Colombie, qui produit des fruits en grandes quantités, et de manière très diversifiée. Pour les prochaines années, la délégation espère voir augmenter les échanges entre la Colombie et Dunkerque. Dans cette optique, elle a rencontré les représentants de Procolombia, entité chargée de promouvoir les produits colombiens à l’international. La nouvelle ligne maritime vise à faire du fruit colombien une référence sur le marché français. La délégation a expliqué vouloir lancer la ligne avec des produits disponibles à l’exportation de masse. Elle désire donc travailler dans un premier temps avec des grands exportateurs afin de mobiliser les moyens nécessaires pour aider les plus petits acteurs tels que les PME / PMI, comme il en a été discuté lors de sa rencontre avec la Vice-Ministre du Commerce Extérieur colombienne, Laura VALDIVIESO JIMÉNEZ.

 

Le projet du port de Dunkerque se concentre principalement sur les conteneurisables, en particulier, les fruits tels que la banane, l’avocat et l’ananas. Toutefois, celui-ci s’intéresse également à d’autres produits agricoles comme le café, le chocolat, les fleurs et d’autres fruits exotiques. Sur le long terme, le Port souhaiterait développer les exportations de la France vers la Colombie, dans l’idée d’optimaliser les échanges.

 

1er complexe portuaire français (Calais-Dunkerque); 9ème port de la Rangée Manche et Mer du Nord et 3ème port français qui s’illustre dans de multiples secteurs : 1er port de passagers en Europe (axe Calais-Dunkerque) ; 1er centre d’énergie français ; 1er terminal de GNL ; 1er port importateur de fruits et légumes conteneurisés ; 1er port français importateur de minéraux et charbon ; 1er port ferroviaire français ; 1er port fluvial régional ; 3ème port français pour le trafic de grains ; 1er port durable. Finalement, ce port français est le port commercial de la région des Hauts-de-France. Cette dernière se caractérise comme une région proactive dans la production agricole, industrielle et ferroviaire, ainsi que dans l’industrie automobile.

CONTACTS :

Yvan GOMEL : +33 (0)3 28 28 77 53 ; ygomel(@)portdedunkerque.fr

Marc RIONDEL : +33 (0)3 28 58 46 45 ; marc.riondel(@)terminal-des-flandres.com

François LAVALLÉE: +33 (0)3 21 46 00 07

CMA CGM :

  1. Colombie : Ginna CASTRO +57 (1) 745 77 39 ; bgt.gcastro(@)cma-cgm.com

  2. France : Juan Cristobal VICUÑA +33 (0)4 88 91 86 32 ; ho.jvicuna(@)cma-cgm.com

CCIFC, Services d’appui aux entreprises: +57 (1) 622 43 62; sae(@)france-colombia.com

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin

Fermer

Besoin d'envoyer un colis/document?